P1030839

Avant d'entamer les hostilités, j'aimerais remercier toutes celles qui ont écrit un gentil petit mot sous mon billet précédent. Kate et sa Charlotte ont été proprement éclipsées.
De sales bactéries (salmonelles ?) ont violemment laissé ma Nana belle sur le flanc. Mais cette parenthèse, pas du tout enchantée, est de l'histoire ancienne. Le demoiselle va on ne peut mieux. Adorable toujours, encore plus bavarde qu'avant son indisposition, réfléchie... bref la Nana que j'aime tant est revenue.
On ne peut pas en dire autant de sa grand- mère. Une nouvelle série dents en vrac vient de commencer. Avatars dûs en grande partie à l'incompétence d'un arracheur de dents (pourtant recommandé). La plupart des travaux achevés depuis peu sont à recommencer. Et chez un organisme dont les vingts printemps sont loin, les dégats peuvent être difficiles à rattraper.
Certainement plus abrutie que de coutume ou alors pressée de retrouver ma petiote (ou alors talon qui aurait supporté un lifting -maintenant, mais un peu tard, c'est fait- :-( ), je n'ai rien trouvé de mieux, en sortant du cabinet dentaire, que de chuter sur le trottoir (en réalité, je devrais écrire "me vautrer"). Un reste de fierté m'a aidée à me relever promptement mais l'atterrissage a laissé quelques séquelles, entre autre, coude arraché et jambe gauche douloureuse et décidée à me pourrir la vie.
Cosette va arrêter de se plaindre et de larmoyer mais elle trouve, quand même, que six mois de maux divers et variés, c'est un peu lassant et un chouïa démoralisant.
Le soleil n'est jamais bien loin, ma petite fille modèle, ma jolie Titounette quitte sa Belgique natale pour une semaine. Sa chambre l'attend, sa grand-mère également...

chute_2