plaideur_requiert

Je déclare manquer d'idées quant à l'alimentation de ce blog mais j'aime trop écrire pour laisser couler le navire. Dans l'optique de ne pas perdre la main et continuer à muscler mon petit neurone, je me suis donc, et après mûres réflexions, inscrite à quelques uns de ces forums qui envahissent le Net.
Entendons nous bien, pas n'importe quelle plateforme. Ma désespérance n'a pas atteint un niveau tel que je sois disposée à tout argumenter. Les thèmes évoqués doivent présenter un minimum d'intérêt (à mes yeux) et la discussion être animée et animable.
C'est ainsi que je réagis, commente, vilipende parfois (très courtoisement) sous un pseudo qui est ce qu'il est... un pseudo.
Au début de cette aventure, j'avais imaginé que ma plume saurait émerveiller les foules, que mes critiques et suggestions toujours fondées laisseraient les participants abasourdis et incapables de rétorquer. Jetant l'éponge dès la première estocade.
Magnanime, j'aurais alors consenti à relancer le débat en évoquant la possibilité d'une faille dans mon jugement.
La chute fut d'autant plus rude qu'elle était inattendue (moi qui doute toujours de tout et surtout de moi, je n'avais pas envisagé une telle opprobre). Une internaute visiblement jalouse de tant de talent et ne partageant pas mon point de vue qualifia, lors d'échanges animés, ma prose, de blabla.
Je plaide coupable : la question m'inspirait... le moteur s'est emballé. Il faisait chaud.
J'étais définitivement hors sujet.
Dans la majorité des forums le style télégraphique émaillé de fautes d'orthographe (oui, elles m'insupportent. Je l'ai déjà écrit, ce qui m'a permis de recevoir un commentaire cinglant) est souhaitable préféré.
Je suis nulle à ce petit jeu là. Nous avons tous nos faiblesses. Je ne sais pas voyager léger.

avocat_comic_office_dessins_humoristiques_121270