... en noir et blanc

Dans un de ses récents commentaires, mon Amie de blog a déclaré  : "tu es difficile à cerner, toi !". Refusant de prendre sa phrase au premier degré (mon deuxième prénom est Syl Fide), j'ai bien aimé qu'elle dise ça (j'ai cru reconnaître le ton de "t'as de beaux yeux, tu sais ?") ...

du ...  coloriage_coq_1229873739

Je déteste les boîtes (les fameuses boîtes de Graeme Allwrigt). Celles dans lesquelles, on vous met, avant même votre naissance, vous en changeant régulièrement au gré de la vie et des envies. Celles qui sont remplies de gens qui, soi-disant, se ressemblent (et qui se ressemble s'assemble ?). Et sans vouloir me démarquer à tout crin (tous crins ?), j'apprécie assez l'idée de sortir un peu du rang. Le souci, évidemment, c'est de ne plus jamais appartenir à une boîte ... et, rester sur le bord de la route, très peu pour moi ...
Donc, vive l'auto-entreprise : je crée ma propre boîte et je vous suis (suivre), vous, serrés dans vos cartons et moi, grande fille indépendante, seule maître à bord ... oui, mais voilà, même si elle n'existe pas, je déteste la solitude. Vous regarder passer en rigolant alors que je rame comme une malade, ça ne m'amuse pas, mais alors, pas du tout ...
Verseau, je suis, versatile je reste ...

Prenez un blog : dès l'inscription, il vous est demandé de le cataloguer. Mais qui a une vie axée sur un seul thème ? Il y a bien une catégorie appelée "les inclassables" mais elle me fait un peu peur : on se situe où dans cette catégorie ?
Si "à la base, un blog est un journal personnel ou un carnet de voyage disponible sur le web" (merci Dico du net), il paraît difficile sinon impossible de toujours traiter du même sujet sans, au mieux s'ennuyer, au pire ennuyer ??? oui, non ? c'est juste une question ...

Lundi, des patates
Mardi, des patates
Mercredi, des patates
Jeudi, des patates
Vendredi, des patates
Samedi, des patates aussi
Et le dimanche, le jour du Seigneur
Chez nous, on mange
Des patates au beurre

Toute cette prose pour expliquer mon difficile cernement : je suis un peu de tout, beaucoup de rien ... D'aucuns diraient que je me cherche encore mais à mon âge, si je ne me suis pas encore trouvée, je doute y parvenir un jour : je ne cours pas assez vite et ma vue n'est plus ce qu'elle était ... Et puis, je me joue des tours pendables : je ne suis (être) jamais là où je pense être ...

Inutile d'appeler les petits bonshommes en blanc, je délire mais je le sais, donc le mal est moins grand qu'on ne pourrait le craindre (ça me rassure de le penser) ...

à ... l'  ane

En conclusion et sans aucun rapport avec ce qui précède (quoique, en cherchant bien) : je vous propose un petit jeu ? exercice ? Je voudrais faire appel non pas à vos souvenirs mais à ... votre premier souvenir. Celui qui a montré le chemin aux autres, le début du travail de votre mémoire. Pas le rappel d'une anecdote par un parent (ce serait tricher) mais ce dont vous, vous vous souvenez ...
Pour ce faire, racontez moi ce chapitre de votre vie dans un commentaire sous ce billet, en indiquant l'âge que vous aviez au moment des faits, votre taille, votre poids et faites la même chose sur votre blog en relayant l'info (si vous ajoutez une photo en rapport, ce pourrait être sympa) ... Allez, on s'allonge ...

J'ai l'âme joueuse, ne me décevez pas ...

Je commence ...

P1040067

"J'ai 4 ans et j'attends (!) impatiemment un petit frère (ou une petite soeur) ...
Mon joli lit en bois rose va bientôt recevoir un nouvel occupant et il faut qu'il en soit digne.
Aidée :o) par ma grand-mère, j'ai lavé, essuyé, fait briller le berceau, installé le petit matelas, bordé le drap ... "Y sera bien le bébé, hein Mémé ?"
Aucun souvenir de jalousie face à ce futur bébé qui me prenait mon premier bien. Ou alors, je ne m'en souviens pas ...
Juste la joie de tout préparer en espérant
mon bébé ..."

Sur la photo, je suis la plus petite, devant ma Maman. Mon frère devait naître le mois suivant (si vous observez bien :o))) (la grande, c'est ma cousine, la Marie-Claude).

P1040064

L'année suivante, en grande soeur attentionnée (trop, paraît-il !)

A vous ...